Les 25 ans du Secours Islamique France sur fond de problématiques migratoires - Agence Relations d'Utilité Publique
3656
post-template-default,single,single-post,postid-3656,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,qode-title-hidden,qode-theme-ver-6.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.1.1,vc_responsive

03 Avr Les 25 ans du Secours Islamique France sur fond de problématiques migratoires

Le Secours Islamique France fêtait ce lundi ses 25 ans autour d’un colloque au Sénat sur le thème « Où trouver refuge aujourd’hui ? ». Accompagnés pour les relations presse par notre agence Relations d’Utilité Publique, le Secours Islamique a réuni autour de tables rondes, universitaires, institutionnels, représentants d’associations, pour échanger autour de la « crise des migrants ».

Lors de cet événement, l’ONG a présenté une étude d’Harris Interactive réalisée auprès des habitants de cinq pays – France, Italie, Allemagne, Grande-Bretagne et Canada – sur les perceptions relatives aux « réfugiés ». Au cœur de cette étude, des chiffres inédits sur le contact avec les réfugiés, la responsabilité de l’accueil, ou encore des mises en situations dans la « peau » de migrants.

Au centre des débats – réunissant Francisco Rubio professeur de Relations Internationales, ou encore Alexis Nuselovici, titulaire de la chaire « Exil et migration » au Collège d’études mondiales – étaient interrogés la notion de réfugié, et le régime juridique propre aux réfugiés. La question d’une gouvernance mondiale des migrations a ensuite été posée en présence de Pascal Brice, directeur de l’OFPRA, ainsi que d’observateurs avisés de ces sujets comme Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche sur les migrations internationales au CERI – Sciences Po.

Nicolas Hulot, enfin, s’est livré à un fort plaidoyer pour remettre l’humain au cœur des politiques de migration, ponctuant son propos par son appel à la solidarité en conclusion d’un évènement réussi !